LIVRE – Bible Amiga et Chronique de Zelda

Il en a mis du temps à arrivé ce colis mais il est bien là :  Bible Amiga et Chronique légendaire de Zelda

Avant de commencer je tenais à remercier l’équipe des editions pix n’ love : car après leur bourde de ne pas avoir pris en compte mon paiement et donc avaient annulés ma commande (gloups sans prévenir) ; ils se sont parfaitement rattrapés en m’envoyant l’édition collector plutôt que classique de la bible Amiga. Bravo Pix n’ love pour cette attitude qui fait chaud au coeur dans ce monde où l’écoute ne se fait plus entendre.

On commence par toute la partie historique – naissance, vie , mort – de l’amiga. Sacré pavé qui tiendra en haleine pendant un tiers du livre soit une centaine de page.

Le coeur de l’ouvrage arrive avec le listing complet de tous les jeux sorti sur Amiga. La mise en page rappel celle faite pour la bible nintendo. Feuilleter tous ces jeux m’a rappelé de bon souvenir … et qui m’a donné envi de faire un petit article très prochainement sur mes jeux amiga d’enfance.

Le maigre bonus de fin arbore les affiches des belles grosses boites de l’époque (ça a fait un choc le passage des boîtiers cartons à l’amaray … mais ce fut plus pratique).

Couverture bien épaisse, dorure a chaud (c’est un minium vu la couleur de la triforce) … et surtout un papier haut de gamme super agréable pour la lecture.

J’ai parcouru rapidement le livre et bien que je savais que la partie qui m’intéresse (zelda 1/2/3 j’ai décroché ensuite) ne représentait qu’une petite partie du livre … Je ne pensais pas que c’était a ce point là. Seulement une petite dizaine de page (sur 200) sur zelda premier du nom (neuf pour le second !), celui même qui a bouleversé le système des jeux d’aventures. Quand on reprend l’histoire de mario c’est 280 pages qui était consacré au premier jeu du plombier.

Sur le peu que j’ai lu me fait peur quand à la suite de l’ouvrage :

  • des répétitions (deux fois l’auteur s’exclame de la présence d’une puce de sauvegarde « première fois sur un jeux !!! » en 3 pages)
  • des erreurs ( entrer le nom ZELDA en tant que joueur n’était pas un code pour modifié le jeu mais un raccourci pour entamé la seconde quête débloquée une fois finie le premier jeu)
  • encore des erreurs( le mode 7 de la super nintendo qui permet la perspective de zelda III alors qu’il n’est utilisé que dans le mode carte)
  • l’emploi de superlatif et d’explamatif à longueur de paragraphe

………. pfiou la lecture va être longue.

 

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :