BLU-RAY : Cléopâtre – digibook collector

Ramené au coût actuel ce film reste le plus cher de l’histoire du cinéma : Cléopâtre en édition digibook collector

Y a du progrès chez com’ un poisson dans l’eau (brazil l’était déjà) puisque le digibook est bien composé avec une belle affiche au recto. Quoique l’affiche original aurait pu faire un beau quersteelbook.

Le support de disque cache de très belle image de travail. Le livret est soigné.

Les disques sont bien transposés par rapport à leurs visuel au recto du digibook (sans les mentions mais là j’approuve car non esthétique). Et le second disque n’est pas le dvd du film mais bien un blu-ray qui correspond à la deuxième partie du film (comme le seigneur des anneaux). Les bonus étant répartis sur les deux disques, il faudrait que je regarde si les 4 heures de films n’auraient pas pu tenir sur un disque et déporté tous les bonus sur le deuxième disque.

 

Le menu est simple mais bien dans le thème. L’image est fabuleuse voire trop belle tant on voit les matte painting sur tous les plans panoramiques

Cléopâtre, malgré ses défauts (rythme, montage) dut à son grand age, est avec ben-hur un des deux péplums à avoir absolument dans sa blu-raythèque .

 

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :