ACHAT – Conan le barbare et le destructeur

Après avoir récuperer Red Sonja (ICI) et la bande original du film (ICI), il ne me manquait plus que la duologie du guerrier Arnold Schwarzenneger : Conan le barbare + Conan le destructeur

Fourreau carton avec l’image de Conan le destructeur en façade, pourquoi pas c’est ni moche ni franchement joli.

Les deux éditions sont a priori sorti sur le même moule de conception (comme les editions arte vu ici) mais le verso manque un peu d’uniformité : une petite crainte commence à monter

Mais je me rassure en voyant que les impressions des disques sont semblables

Petit comparatif avec les editions DVD, les bonus semblent identiques donc j’imagine me délester de ces versions sur ebay….. Mais je vais jeter un coups d’oeil rapide aux contenus.

Le menu de Conan le barbare est un peu simpliste, filtre de saleté sur des sequences en VO du film. Avec un ajout d’effet « je dessine les images » qui ne correspond pas vraiment au thème du film mais il y a tout de même un effort de fait.

Niveau qualité image on a tout de même un net gain de qualité, cliquez sur chacune des images car en vignettes la différence n’est pas flagrante. L’editeur aurait put nous sortir une version hâtive au vue de la sortie du reboot de conan au cinéma

J’ai parlé trop vite en effet car la partie son n’a pas été approfondi. Il y a un gros souci à 1h44, le film passe bizarre de la VF à la VOSTF alors que sur le DVD cette scène est bien présente en VF.

Passant à Conan le destructeur(pensant qui serait programmer à l’identique), celui ci démarre tout seul et tant mieux car c’était dans les specificités originales du blu-ray. Mais il n’y a pas de menu en appuyant sur le bouton de ce dernier de la télécommande. Pire, voici que le menu pop up est le plus hideux jamais rencontré : à croire que le graphiste à utiliser les templates de photoshop ou du logiciel d’authoring.

Même si le menu du premier était moyen, il avait le mérite d’être un peu travailler.

Pour comparaison voici les menus des DVD du barbare et du destructeur

Section bonus avec Basil Poledouris en interview : mais ou sont passé les sous titres ? Nada !!! rien alors que l’on avait le choix de 6 versions sur le DVD (une m’aurait suffit à savoir le Français). Ce deuxème film est donc baclé au niveau de la programmation, alors que c’est si simple de décliner un travail déjà effectué.

Finalement avec tous les soucis cités je vais conserver mes versions DVD

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :