BLU-RAY : le labyrinthe – La terre brulée [MAJ : critique]

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (1)

Ca chauffe : le labyrinthe – la terre brûlée

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (2)

Alors qu’il fallait se tourner vers l’étranger pour se procurer un steelbook du premier opus(ICI), aujourd’hui pas la peine avec la fnac qui nous propose une édition limitée en boîtier métal pour la terre brûlée.

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (3) le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (4)

Heureusement que j’ai déjà vu les visuels de l’édition « mondiale » du steelbook : car avec un flyer recouvrant la façade et la tranche on aurait pu penser à une absence de titre sur le boîtier métal.

On est donc chez le même éditeur( 20th century fox) que pour seul sur Mars, mais grâce à un positionnement de niche (édition limitée FNAC), nous avons un produit tout à fait correct et à un prix raisonnable.

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (5) le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (6)

Coté graphique c’est beaucoup plus limité que pour le premier steelbook du labyrinthe. On a l’impression d’être sur un mondo ou art pop. Etant la seule version disponible en métal, n dira donc adieux à la continuité.

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (8) le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (9)

Un teasing comic book qui semble intéressant, mais c’est un peu petit pour y prendre plaisir.

le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (7)le labyrinthe la terre brulee steelbook france the maze runnner scortch trils (10)

Menu bandeau et montage vidéo banal pour conclure cette édition.

Le premier labyrinthe était une assez bonne surprise, avec un bon cliffhanger ; j’ai un très gros à priori sur sa suite.

Edit Critique :

J’avais raison d’avoir des doutes : la terre brûlée ne m’a pas enflammé.
Dans la continuité du premier film et la libération des blockards le rythme du film tenait bon. Avec un pseudo air de « The Island » sur la sélection des élus pour un monde meilleur cela devenait même plutôt intéressant.
Mais après la fuite du complexe et ce n’est pas tant sur la découverte de mort vivant dans un centre commercial( le clin d’oeil aux zombies de romero ) mais juste un peu plus loin, lorsque les coups de scénario se font sentir. En effet à coups d’ellipses temporelles on surprime tout zombie de la surface, les éléments ensuite s’enchaînent sans savoir et on a l’impression de revoir toujours la même scène : refuge et arrivé des méchant de WCKED.
D’ailleurs nous avons ici des paradoxes immenses : sur le split de la team avec Jorge d’un coté et notre couple Thomas/brenda de l’autre ; nous étions dans les montages ….. puis nous retrouvons dans une immense ville sans personne(et des zombies de jour) ….. puis on reste dans cette ville avec une foule de gens (WTF d’où ils sortent c’est censé être la terre brûlée) …. puis une scène sous extasie sans aucun sens …. pour finir à nouveau dans les montagnes.
Bon ça cours, ça cours beaucoup ….. on aurait donc du appeler cette série « The runners ».

La fin ouverte n’est pas géniale non plus, sans réel cliffhanger.

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :