RETROGEEK : mes souvenirs d’amiga 1/2

amiga_500

Après avoir parcouru la bible sur cet ordinateur, je souhaitais faire partager ces années de bonheur gaming : les jeux sur amiga

J’ai listé environ une soixantaine de jeux auquel j’ai plus ou moins joué, voici la première moitié avec mes commentaires. La quantité parait peu mais à l’époque on s’acharnait sur les jeux, même si ces derniers étaient d’une difficulté incroyable(certaine vidéo du joueur du grenier me font d’ailleurs rire sur ce sujet) .

Je n’ai pas vécu la mort de cet ordinateur car je suis resté scotché avec mon amiga 500(et sa barrette de mémoire supplémentaire de 512ko)  sans passer à ses supérieurs 1000/2000/3000  … La suite de l’aventure étant la NES et le PC (ce dernier à failli ne pas être pris au détriment d’un amiga 3000 avec disque dur de 80 Mo)

 

4d sport diving

4D sport Diving : injouable et pourtant j’ai passé quelques bon moment à essayer de faire un looping ou prendre le large dans ce monde ouvert

 

alien breed

Alien Breed : terreur au rendez vous avec ce jeu dont l’animation était de folie et l’ambiance oppressante(d’ailleurs je l’ai repris sur steam)

akanoid

Arkanoid : Bien plus jouable à la souris qu’au joystick(oui la manette n’exista pas à l’époque). Je m’amusais à essayer de donner une inertie avec ma « raquette »  pour donner un effet à la bille … ça n’a jamais fonctionner mais je le faisais tout le temps. TOP GAME

bad dudes vs dragon ninja

Bad Dude vs dragon ninja : Gameplay affreux et personnage figé tel des statues, ce qui n’empêche qu’en manque de double dragon ce jeu était suffisamment bien pour que j’y passe des après midi dessus.

barbarian

Barbarian : j’y ai tellement joué que j’en ai abîmé la disquette et sa piste magnétique(oh les galères d’erreur de lecture de l’époque). J’arrivais toujours contre le boss et fut rare la chute de ce dernier …. roulade, roulade, roulade …HiiiYeee … switch…ahahaah  (plus de tête). TOP GAME

barbarian adv

Barbarian II : se consolant de ne plus pouvoir faire tournée le premier barbarian je me consolait sur cette suite mi jeu d’aventure mi jeu de combat

batman

Batman : grandiose, la scène de voiture avec grappin latérale. les scènes de plateforme d’un grand niveau. TOP GAME

battle chess

Battle chess : un réel plaisir de jouer au échec (jamais trouvé mieux depuis d’ailleurs) avec ce jeu où les pièces se métamorphosait pour bouger et combattre. Mention spécial à la tour qui se transformait en La Chose et les farces du roi. TOP GAME

dark castle

Beyond dark castle : Le joueur du grenier se battant sur dark castle sur megadrive, j’avoue qu’il n’a pas tord sur la complexité du jeu. Mais cela ne m’empêchais pas d’y jouer, y rejouer, encore et encore.

body blow

Body Blows : a défaut d’un street fighter, il y avait ce jeu incroyable ou aujourd’hui personne n’oserais prendre les commandes tellement sa maniabilité est rude. J’ai usé la démo, ne pouvant m’offrir le jeu complet.

bomb x

Bomb’x : encore une demo qui m’a bien fait rire. Un erzats de bomberman dans un genre coquin

budokan

Budokan : j’ai rien compris au jeu, mais je faisait les entraînement demandé et perdait à chaque combat sur le ring(dur de joué sans savoir lire l’anglais)

california games

California games II : déjà que j’adorais le 1 sur CPC6128 (contrairement au joueur du plafond ICI). Ce deuxième épisode était magique avec des sports incroyables.

cannon fooder

Cannon fooder : C’était un peu la nouvelle génération de ikari warrior, avec une animation encore une fois géniale(merci team « alien breed » 17)

continental circus

Continental circus : jeu de course ou je n’y comprenais rien mais dont j’ai passé de sacrée soirée

cool spot

cool spot : simple démo sur disquette, c’était sur la fin de mon ère amiga .. Peu de souvenir malgré un jeu qui semblait très abouti

crazy cars

crazy cars 2

Crazy Car I/II/III : Tous les jeux de voiture se ressemblais, mais ce qui n’empêchait de prendre un malin plaisir d’avoir la série complète. Le principe de jeu n’ayant pas bouger depuis un mix entre outrun et Pole position.

Defender Of The Crown

Defender of the crown : magique, incroyable, géant ….. les superlatifs me manquent. La conquête de l’Angleterre dans un jeu de stratégie en tour par tour captivant. Avec des scènes d' »action » mémorable comme l’attaque du chateau, le tournoi de chevalerie ou encore sauvé la princesse. En plus d’un rôle stratégique, il y avait un facteur politique et de temps car la vieillesse venait gâcher la popularité(que dire des transformations des princesses sauvés). TOP GAME

drakken

Drakken : encore une fois décrié par le joueur du grenier sur snes, cette version amiga était beaucoup plus agréable et ce monde ouvert était .. trop ouvert… Oui sans décors c’est assez dur de se reperer

elvira

Elvira : Encore un monumental jeu sur Amiga, un graphisme photo réaliste (pour l’époque) pour une aventure dans un donjon où la difficulté des combats mettaient les nerfs à l’epreuve.

FA-18 Interceptor

F/A- 18 Interceptor : le meilleur jeu de simulation d’avion au monde (aussi bon que mission en rafale sur MO5, mais c’est une autre histoire …) ! Non je ne m’emballe pas c’était bien ma sensation à l’époque avec ces décollages de porte avion, passage sous les ponts et gestion des missiles.

ferrari formula one

Ferrari formula One : Le seul jeu de F1 que je connaisse qui se pilotait à la souris. c’était très casse gueule et du coups je passais plus de temps sur le coté simulation très poussé de l’écurie plutôt que de la course

fire forget

Fire & Forget : un peu de nouveauté dans le genre des jeux de voiture avec la possibilité de flingué ses adversaires.

fire ice

Fire & Ice : resté au statut de démo, j’aurais adoré possédé la version complète tellement ce jeu de plateforme était charmant.

fire power

FirePower : Du lourd, du très très lourd pour ce jeu qui posait les balbutiements du RTS(Real time stratégie). Choix d’un tank rapide,  costaud ou intermédiaire et c’est partie dans de folle heure à aller détruire la base adverse à coups de mine bien placé. TOP GAME

gobliins

Gobliiins : du point ‘n click d’un nouveau genre, bloquer sur un plan de niveau, il fallait trouver l’astuce pour trouver la sortie. Diaboliquement passionnant.

great courts

Great Court : « N’y joue pas ! Impossible de gagner », voici les réflexions que j’avais à l’insertion de cette disquette. Mais après des semaines d’acharnement il était très facile de gagner, un simple monté au filet à un instant propice et reste de la rigolade.

grid strat

Grid Start : un des premiers jeu de voiture, donc beaucoup d’heure de jeu dessus.

gunship

Gunship : beaucoup moins intéressant que l’avion, j’étais déjà très content quand j’arrivais juste à décoller … cela prenait 10 minutes

ik+

IK+ : black belt à chaque session, je crois que j’ai plus qu’abimé le joystick de peur de me prendre un coups dans les reins. La jouabilité pour se retourner était tordu mais avec un bon coups de poignée(pauvre joystick)

jaguar xj 220

Jaquar XJ220 : ce qui se fait de plus beau dans les jeux de voiture sur amiga

Voilà c’est fini pour cette première partie de souvenirs qui remonte à plus de 25 ans. La suite alphabétique regorgera encore plus d’émotion.

 

Meci à Hall of light pour toutes ces images.

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :