MATOS : Panasonic Lumix DMC-G80

Y a pas que l’iphone pour prendre des photos :  Panasonic Lumix DMC-G80

Le rangement est très sommaire, voir inexistant. Première notice avec les nouvelles fonctionnalités dite 4K. C’est amusant sur le papier mais cela reste finalement un gros gadget.

C’est finalement assez maigre comme contenu, un des réceptacles en carton était même vide. On est assez loin de l’époque où l’on fournissait les câbles vidéos et CD. Même la notice n’est pas complète, le manuel renvoyant vers le PDF du site pour  plus de contenu.

Y a des molettes partout, et des boutons par dizaine ……. mais pas pour le zoom : sur ce modèle tout ce fait sur l’objectif.

Les attaches pour le tour de cou font très solides.

La matière granuleuse fait très pro.

Attention au flash qui une fois dégainé est très fragile.

Logement batterie en dessous et carte SD bien protégé sur la gauche.

Cela faisait plusieurs années que cet objet me faisait de l’oeil. En complément de cet appareil photo je me suis offert un très bel objectif au doux nom de H-NS043 . La particularité de ce dernier est qu’il est à focale fixe. Il est très lourd, et pour avoir fait quelques tests les clichés sont Wouah !!!

Au revoir mon ami LUMIX DMC-G5 (blanc) qui m’aura accompagné dans beaucoup de sortie. De ce dernier je vais garder quelques batteries et trois objectifs : le 14-42 pancake, le 45-175 et enfin le bon gros 100-300. Par contre les anciennes cartes mémoires n’étant pas assez rapide, je me suis tourné vers une UHS-II U3 version 2000x de Lexar

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :