CRITIQUE – les films d’invasion E.T. du moment

Trois critiques compilées pour un thème identique ;  ils arrivent et ils ne sont pas content : SKYLINE, WORLD INVASION : BATTLE LOS ANGELES et MONSTERS

Sur ces 3 films nous en avons 2 qui sont identiques (sur les 3/4 du films), à savoir skyline et world invasion : battle Los Angeles (WI pour les intimes). La seule chose qui diffère entre ses deux long métrages est le point de vue utilisé : les civils pour l’un et les militaires pour l’autre.

Pour le reste c’est la même histoire : une scéne d’intro monté en chronologie inversé pour que le spectateur entre directement dans le film, suivi de l’arrivés fracassante et destructive des aliens sur Los Angeles(ville identique pour les deux films).

La suite n’est qu’une question de survie, d’espoir et désespoir …. pour conclure sur deux aspects totalement différents dont j’ai préféré Skyline pour sa fin ouverte.
Mais ces invasions restent tout de même trop localisées pour obtenir un film de grande ampleur et donc je suis assez déçu de ces deux visionnages.

SKYLINE : 10/20
WI : 9/20

 

Avec Monsters nous voici dans un autre registre : l’invasion est provoqué par l’homme, les aliens sont installés et parqués dans une zone sécurisée (qui a dit DISCTRICT 9) située entre le Mexique et les Etats-Unis.

Pas de confrontation direct ici mais plutôt une contemplation de la situation. Les deux protagonistes essayant de rejoindre par tous les moyens les états unis, quitte à passer par la zone de quarantaine.
Ce monsters étant réalisé avec un budget très serré se retrouve limité sur les effets spéciaux, ce qui donne l’impression de sortir du film. Les aliens étant « vus » que de nuit(animaux nocturnes ?) avec une forme de poulpe assez mal conçu nuis complètement au réalisme du film ; là ou les effets de bâtiments et autres structures sont tout a fait crédibles. J’aurais donc préféré une meilleur gestion des extra-terrestres, voir même de ne jamais les montrés.

J’oubliai que tout comme les deux précédents films, celui-ci ouvre sur une chronologie inversée ; elle n’est pas évidente mais à beaucoup de « charme »

MONSTERS : 12/20

 

 

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :