Rss Feed Tweeter button Facebook button

CRITIQUE : La maison au bout de la rue

     MAISON-BOUT-DE-LA-RUE-3D

Après celle qui fut la dernière à gauche : La maison au bout de la rue

 la maison au bout de la rue (2)la maison au bout de la rue (1)

Sortie uniquement en salle test(je crois que ce film n’a été projeté que dans une seule salle), cette séance de projection en amont de la sortie vidéo du film avec Jennifer Lawrence était donc la bienvenue.

Le pitch classique : Une mère (Elizabeth Shue) et sa fille (Jennifer Lawrence) décide de construire une nouvelle vie, dans une nouvelle ville, et donc dans une nouvelle maison …. mais celle ci est juste à coté de celle où il s’est passé un terrible drame quelques années auparavant. Cette dernière parait d’autant plus encore habitée ….

Vu comme cela, ça donne pas trop envie et on se dit que l’on va se retrouver avec un boogeyman issu de la période tragique de la maison qui est au bout de la rue. Et que ce dernier va tuer tout le monde, que personne ne va croire Jennifer , et blablabla ……

 House at the End of the StreetHouse at the End of the Street

….. Et bien non ….. C’est avec grande surprise de voir que les clichés habituels du thriller sont complètement évités. Oui Thriller et nous pas films d’horreur comme ce qui est vendu car son coté psychologique prend largement le dessus sur un bain de sang idiot. L’intrique nous fait partir dans des chemins que l’on pensent connaître et nous surprends sur un superbe premier twist qui m’a laissé perplexe quelques minutes.

 la maison au bout de la rue (5)

Retour sur les acteurs : Jennifer Lawrence qui de part sa plastique fait beaucoup de débat, je l’ai trouvé assez moyenne au début et finalement assez convaincante au fur et à mesure du film; quant au beau gosse Max Thieriot son rôle ne lui permet pas d’exprimer grandement son jeu d’acteur tellement un mélange de dépression et je-m’en-foutiste règne en son personnage.

Je suis ravi de ne pas avoir vu la bande annonce (c’est pour cela que je ne vous fait pas de lien direct) qui est monté façon machine arrière et donc vous dévoile tous le film de la fin jusqu’au début et ceux de façon très loin de ce qui caractérise le film. D’ailleurs la plupart des critiques négatives de ce film viennent de la déception par rapport à l’attente et les perspectives données dans le trailer.

La maison au bout de la rue est donc un bon thriller de genre qui a ce petit quelque chose qui permet de passer au dessus de la masse de film attribué à cette catégorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :