CRITIQUE – Golden door

Récupéré à l’époque pour 1,49 euros sur cdiscount, je me suis enfin lancé le visionnage du film d’Emmanuele Crialese : Golden door

La base de l’histoire est très simple : une famille de sicilien émigre aux états unis. Nous suivons donc les hésitations/exitations du départ, la rencontre d’une anglaise à quai (Charlotte gainsbourg), les boires et déboires du voyage en troisième classe et enfin les formalités d’administration lors de l’arrivée.

J’ai un avis très partagé pour ce golden door : autant j’ai aimé les différences d’ambiances et le contraste des « zones » traversés, autant je n’ai pas du tout aimé le coté technique du film. Ce dernier aspect ma un peu terni l’histoire: les cadrages sont hyper serré(on se croirai dans un bon vieux téléfilm) jamais on ne voit le bateau ni même l’Amérique(problème de budget ?)et le montage assez déroutant sur la fin.
J’ai également beaucoup aimé la musique et certains délires visuels.

Coté produit qu’attendre d’un produit vendu moins de 2 euros, et bien pas si mal puisque nous avons la VO anglais/italien avec sous titres français(ce qui n’est pas le cas de certaines editions vendu plus cher) ainsi qu’un making of d’une vingtaine de minutes

Le menu est simple mais très jolie. Par contre grosse gamelle sur le making of (celà doit etre pour celà qu’il est vendu au rabait) : les sous titres sont incrustés et non en overlay ce qui engendre une perte de qualité, il y a beaucoup de faute d’orthographe et enfin ils ont rajouté sur la vidéo de fausses bandes noires qui coupent les sous titres lorsqu’ils sont sur deux lignes.

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :