CRITIQUE – Flatout 3 chaos and destruction

Chronique d’une déception : Flatout 3

Ma première approche sur la série flatout à donc commencer il y a un bout de temps avec la sortie du premier opus ; je trouvais ce dernier assez injouable avec des graphismes moyens. Mais il y avait déjà de bonne idée de destruction et de courses endiablées.

Puis vain le second flatout , qui par curiosité je testait la démo et la ce fut une vrai claque : le jeu avait gagné en fluidité, les graphismes avaient été revu à la hausse tout en restant accessible à de petite configuration. Il ne m’en fallait pas plus pour acheter directement le jeu. Quel plaisir d envoyer baladé dans le décor ces autres pilotes que sont Jack Benton et Sofia Martinez quand ils sont en tête de championnat.

De plus c est une des premières fois que je voyais l ordinateur se comporter en tant que joueur réel : oui car il n y a rien de plus frustrant que de voir l IA se contenter de mettre toujours un tel en tête de course et dont les points du championnat sont mal trop bien  repartis ( qui a dit mario kart ?!!!!!!). Bugbear en rajoute une couche quelques trimestres plus tard avec une édition ultimate carnage accompagnés de graphismes époustouflants . Après avoir fini tous les championnats une question me trottait à l esprit : à quand la version 3? Je veux de nouvelle course

En le baladant sur steam la semaine dernière, que vois je dans un bout perdu de magasin : flatout 3 !!!!!?? Ouah l extase …… Precommande immédiate pour pourvoir jouer dés le 13 décembre. N aurais je pas dut me méfier en voyant que ce n est plus Bugbear qui est au commande mais team 6 ( inconnu au bataillon )
Après les 11 Go d installation et des superlatifs de présentation incroyable : on lance le jeu.

je pensais que ma plus forte déception dans une suite était derrière moi ( dungeon siège 3, duke nukem forever, command and conquer 4), mais non il faudra compter maintenant avec flatout 3 chaos et destruction

Pourtant ça commençais bien avec un menu rappelant le précédent jeu, et une multitude de type de course : rapide, truck, derby, stuntman etc …..

Mais ce sera tout puisque la désillusion arrive avant même de lancer une course : Il n’y a plus de mode carrière (championnat, upgrade, argent, custom etc … zou à la trappe)

START YOUR ENGINE !! Mais avant ça la barre de loading qui reste bloquer à 10% et la partie se lance tout de même(c’est pas du travail fini ça monsieur).

START YOUR ENGINE  ( bis ) !!! C’est parti ….. Mais c’est quoi ces effets de lignes de speed dans tous les sens, on ne comprend rien. Le jeu lag à mort et à peine démarré je me trouve en fond de piste et ma voiture destroy.

Tant pis je vais devoir voir ma résolution à la baisse (les gameurs consoles ne connaissent pas ça) et régler mes paramètres graphiques. On passe donc à 1440×900 (oui je descends bien bas) et graphisme haut tout de même (captures issues de ces réglages).

START YOUR ENGINE (ter) !!! Pleurs ……. C’est pas mieux. En fait le gameplay est hyper rapide, bien trop rapide pour avoir le temps de jouer. La direction est affreuse et il n’y a aucun contact avec la route.

On atteins des sommets d’horreurs dans le mode mégatruck où les collisions sont mal gérés, ça part dans tout les sens.

On en est à tel point que le lendemain du lancement le studio de developpement team 6 annonce dejà un patch. Il me semblerai que ce jeu soit sorti en 2011 vite fait pour remplir les caisses avant l’année 2012. Produit bâclé jusqu’au site internet, je vous conseille d’aller voir la section screenshot qui contient doublons, erreur, autres jeux ….. une bouillie .

J’ai tout de même été voir ce que devenais Bugbear, la société qui a développé les deux premiers flatout. Et bien il ont tout simplement trouvé un accord pour sortir le nouveau ridge racer, qui pour le coup se rapproche énormément des précédents jeux qu’ils ont sortis.

!!!!!!! STOP YOUR ENGINE !!!!!!! Je retourne jouer à Big Rigs: Over the Road Racing

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :