CRITIQUE / EVENEMENT : The Secret

Avant-hier soir avait eu lieu la projection blogueur d’un film que l’on peut qualifié de twist-movie : The secret

http://www.youtube.com/watch?v=4XexOQeBB4s

Film à twist, en effet je commencerais par faire un retour sur cette bande annonce qui annonce clairement ce film comme contenant trop d’élément révélateur pour en divulgué le moindre spoil : le texte d’introduction étant lui très explicite.

Le film commence fort avec une Jessica Biel meurtri de toutes parts dont une mention spéciale pour le visage où les blessures font peine à voir. Pourquoi, comment, par qui …. 36 heures plus tot ….. et on rentre dans le film.

S’en suis la trame principale où dans cette ville de Cold Rock pseudo paisible un bogeyman tall man (titre anglais du film « the tall man ») kidnappe les enfants de la région.

Notre Julia « jessica biel » Denning, alors sans blessures, va vite faire les frais de cet individu. La suite ….. impossible à raconter sans spoiler. Evidemment et là où l’on s’y attend au vu de la bande annonce le twist va arriver au milieu du film et non à la fin, ce qui est finalement plaisant puisque le réalisateur ne va justement pas étirer son récit dessus. Et bien que je m’y attendais, m’y étant préparé à ce twist ….. je me suis fait avoir … Bravo.

Histoire mis à part, c’est avec plaisir que l’on retrouve au casting Jodelle Ferland que j’ai adoré dans Silent Hill et le cas 39. La seule crainte maintenant est qu’elle ne soit catégorisé comme actrice de genre. De genre d’ailleurs où The Secret fait plus partit des thrillers que horreurs comme stipulé dans la fiche d’allociné.

Post film la présence de Pascal Laugier a permis un débat blogueur , où j’ai enregistré sa réponse à la question : quelle a été la genèse du film ?

Avec une moyenne oscillant entre 400 à 600 visites par jour (je parle pour moi) , un blog ne peut faire de l’ombre à des journalistes où la diffusion des magazines se comptent en centaines de milliers d’exemplaires. Mais Justement Pascal Laugier se dit plutôt à l’écoute et considère les blogueurs comme une communauté d’echange « comme dans un bar à débattre d’idée ». L’exercice était plutôt périlleux et le réalisateur s’en est sorti plutôt avec brio. Son envie de communiquer ne l’arrêtant d’ailleurs plus ; tellement ce monsieur est bavard(sûrement trop enthousiaste).

La soirée se terminant par un cocktail où j’ai pu discuté avec Pascal Laugier, le réalisateur dont j’avais beaucoup aimé saint ange (disponible uniquement en dvd, dommage au vu de l’esthetique du film), mais beaucoup moins martyrs dont le coté malsain/violent  était trop réaliste. Les amuses bouches étaient très appétissants et un petit merci à Camille (blog visible ICI) de « forcer » la main sur certain de ces délices.

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :