BLU-RAY : Senna viva metal

Mon premier viva metal (concurrent sérieux du steelbook) : Senna

Il a beaucoup voyagé celui là puisqu’il vient d’Australie. J’ai eu peur d’une taille g1 au vu de la coque carton mais finalement il y a un grand vide au dessus et c’est bien un g2.

Titre Senna embossé. Artwork interne rappelant les vraies luttes de formule 1.

Disque blu-ray avec un design sympathique en casque inversé. La copie digitale fait contraste, souhaitant en faire un produit moins haut de gamme. Deux versions du film sont présente sur le disque : 1h40 et 2h40 (environ). Menu type universal.

On quitte universal  et on retrouve studio canal pour la version française. Ayrton s’y trouve coupé au niveau du torse et la composition arrière n’est pas génial.

Le disque est beaucoup plus réussi, ainsi que le menu (pas très dur de faire mieux que les menus universal). Par contre pas de version longue comme l’édition australienne ….

… En fait si. Là où elle est splittée en bonus d’une heure en définition standard sur le disque français, l’édition australienne a intégré ( en upscalant la source pour homogénéité haute définition) ces 1 heures dans un seamless branching pour avoir une version longue du film.

 

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :