Japan Expo : ce que j’en ai ramené

Pour une fois j’ai eu les épaules blessés par les achats à japan expo, rapide revu des achats .

Blue gender, albator 78 et 84 j’ai déjà : mais là ils sont en vostf et en plus ils prennent moins de place. Viens s’ajouter Bioman, X-Or et Shurato.

Si j’ai pris wolfmund, le berceau des esprits et prophecy chez Ki-oon, c’était surtout parce que je souhaitais remettre tous mes achats dans un unique sac(ils ont bien compris le marketing chez cet éditeur).

Alors que je ne pensais que prendre le numéro hors série de ig mag sur les jeux oubliés , j’en ai profité pour prendre les deux précédents dont un sur zelda qui est beaucoup plus riche en information que les chroniques vu récemment.

L’ero-guro était assez,  voir trop prononcé pour moi dans les dernières sorties chez IMHO, alors je me suis rabattu sur Litchi Hikari Club , histoire de satanisme tordu (c’est synonyme ?) sur la résurrection.

A croire que je n’avais pas assez de lecture pour cet été car en plus du collector « enter the dragon » (celui là aura un article bien à lui) j’ai pris également quelques publications chez pixn’love

Pour finir les fanzines avec dragonball multiverse, djihannes artbook et manga de Orphelinn . Et le dvd du joueur du grenier(je sais c’est un pas un fanzine) que je décortiquerais plus tard.

 

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :