CRITIQUE : Final Girl – la dernière proie

FINAL-GIRL-SPHE-BRD

Promenons nous dans les bois …. : Final Girl – la dernière proie

FinalGirl-11-172-KatieYu  FinalGirl-11-243-KatieYu

Une foret….. une demoiselle en rouge …. des loups humanisés…… non en fait bien que cela peut y ressembler il n’y a rien à voir avec le petit chaperon rouge(ou c’est très bien caché).

Un jeu de massacre organisé par quatre étudiants sévi depuis longtemps, un homme (Wes Bentley) il y a longtemps y a perdu sa femme et sa fille. Ce dernier va décider de se venger en entraînant au combat une petite fille qui plus tard sera la proie.

Tout est dit dans le synopsis, tout est dit dans la bande annonce et il n’y aura aucun twist dans le scénario.

FinalGirl-11-221-KatieYuFinalGirl-11-541-KatieYu

C’est le premier film du photographe Tyler Shileds et on remarque le coté artistique (mais invraisemblable) sur beaucoup de plan : la lumière spot qui jailli de nulle part dans la foret, la découpe des personnages et le regard sublime d’Abigail Breslin (le film a été tourné il y a plus de 2 ans, elle était encore plutôt menu). On croise aussi au casting la superbe Francesca Eastwood qui était la petite amie du réalisateur à l’époque.

FinalGirl-15-110-KatieYu FinalGirl-15-133-KatieYu

Mais passé ce coté graphique il ne reste plus grand chose : le montage est linéaire donc sans surprise, un anachronisme énorme puisqu’il se passe 12 ans pour élaborer la vengeance (la bourreaux ont à la vingtaine passé ce gap temporel) et enfin un vide totale de la structure des personnages.

FinalGirl-16-017-KatieYu FinalGirl-BTS-11-036-KatieYu

Oui les personnages : comment a démarré le jeu, par qui. Quel est le passé de Veronica ? Comment le personnage de Wes Bentley a trouvé l’existence du jeu ? Pourquoi sa vengeance passe par cette fille ?  Pourquoi ne pas se venger lui même ? blablabla …… y a trop de question.

2015-07-09 12.49.29

Coté menu du blu-ray c’est plutôt réussi car utilisant les plus beaux plans du film. On remarque qu’il n’y a aucun bonus pour approfondir l’énigme.

Le résultat pour Final Girl – la dernière proie est donc très mitigé : d’un coté une ambiance plutôt réussie esthétiquement et une idée de revenge plutôt sympathique mais une longueur linéaire incroyable pour un film de seulement 1h20(générique compris).

SPOIL IDÉE MONTAGE : commencer le film par une séduction de Véronica, l’ambiance glauque du jeu de la vérité, le peur , la fuite et là …. PAM finalement revirement de situation et la première victime est un des bourreaux. Stupeur et donc à ce moment flashback sur le pourquoi de la scène(avec entraînement, coulisse du complot etc).

Laisser un commentaire avec votre compte facebook

commentaires

Laisser un commentaire avec votre compte classique

%d blogueurs aiment cette page :